Biobibliographie

photo-mdl

Cécile Oumhani au lancement de la revue Apulée (février 2016, photo Monique Serot-Chaibi)

Cécile Oumhani est née à Namur en Belgique d’une mère écossaise et belge et d’un père français. Elle a grandi entre l’anglais et le français. À l’âge adulte, elle a développé des liens très forts avec la Tunisie par son mariage. Après avoir été enseignant-chercheur à l’Université de Paris-Est Créteil pendant plusieurs années, elle se consacre désormais entièrement à l’écriture.

Elle est romancière et poète. Son écriture aime à investir des lieux et des cultures autres. Les liens qu’elle a noués avec la Tunisie ont nourri plusieurs de ses livres. Elle participe à de nombreuses rencontres et festivals en France et à l’étranger. Elle collabore avec plusieurs revues, dont La Traductière, Babelmed et Words Without Borders. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Siècle 21.

Elle a reçu le Prix européen francophone Virgile 2014 pour l’ensemble de son oeuvre.

Romans

Tunisian Yankee, Elyzad, 2016. (Prix Afrique méditerranéenne-Maghreb de l’ADELF 2016, nominé pour le Prix Joseph Kessel 2017).
L’atelier des Strésor, Elyzad, 2012. (Mention Prix franco-indien Gitanjali 2012, Prix littéraire de la Bastide 2013)
Le café d’Yllka, Elyzad, 2008. (Prix littéraire européen de l’ADELF 2009)
Plus loin que la nuit, L’Aube, 2007. Réédition poche, Chèvre-Feuille Etoilée, 2010.
Un jardin à La Marsa, Paris-Méditerranée, 2003.
Les racines du mandarinier, Paris-Méditerranée, 2001. Réédition poche, Elyzad, 2016.
Une odeur de henné, Paris-Méditerranée, 1999. Réédition poche, Elyzad, 2012. (Prix Grain de Sel 2013)
Fibules sur fond de pourpre, Le Bruit des Autres, 1995.

Réflexion, proses poétiques

Tunisie, carnets d’incertitude, Elyzad, 2013.
A fleur de mots la passion de l’écriture, Chèvre-Feuille Etoilée, 2004.

Poésie

Enjamber le fleuve, avec des encres de Myoung-Nam Kim, livre pauvre, Daniel Leuwers, 2016.
Passeurs de rives, avec des encres de Myoung-Nam Kim, La Tête à l’Envers, 2015.
Poussières de collines, livre d’artiste, Wanda Mihuelac, collection Livre-ardoise, Transignum, 2015.
La nudité des pierres, Al Manar, 2013.
Cités d’oiseaux, avec des monotypes de Luce Guilbaud, livre d’artiste, La Lune bleue, 2011.
Temps solaire, avec des gravures de Myoung-Nam Kim, Voix d’encre, 2009.
Jeune femme à la terrasse, bilingue anglais-français, avec trois peintures originales de Julius Baltazar, livre d’artiste, Al Manar, 2009.
Au miroir de nos pas, Encres Vives, 2008.
Demeures de mots et de nuit, avec des peintures de Myoung Nam Kim, Voix d’encre, 2008.
Chant d’herbe vive, avec des dessins de Liliane-Ève Brendel, Voix d’encre, 2003.
Des sentiers pour l’absence, Le Bruit des Autres, 1998.
Vers Lisbonne promenade déclive, Encres Vives,1997.
Loin de l’envol de la palombe, La Bartavelle,1996.
Á l’abside des hêtres, Froissart, 1995. (Prix Froissart 1995)

Nouvelles

La transe, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2008.
Fibules sur fond de pourpre, Le Bruit des Autres, 1995.